Retour aux témoignages

Dagobert

Bon, eh bien, quoi ajouter à tout ce qui s’est dit sur le mal nommé : « Noir ». Pourquoi « Noir » ? Mystère … Parce que, quand vous avez le malheur de l’appeler à la rescousse, il s’empare de vous pour rétablir la lumière. Mais ça fait un peu mal, il remue là où on n’attend pas. C’est une douce déferlante. Vous en sortez un peu sonné, mais vous n’avez qu’à suivre, il vous aspire.

Vous lui dites alors de se taire, de vous laisser digérer, vous essayez de le rejoindre, il court …

Il bouscule, mais si vous entrez dans le jeu, c’est tout bénéf. Je peux vous le dire.
Il a mis du groove dans ma musique médiévale. Depuis, ça swing …

Chez moi, il y eut un avant et il y eut un après.

Vous avez apprécié cet article ?

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur twitter
Share on Twitter
Partager sur linkedin
Share on Linkdin
Partager sur pinterest
Share on Pinterest