« Lorsque Raphaël m’a proposé d’écrire un petit témoignage sur le travail qu’il a réalisé avec mes boys (c’est comme ça que je les appelle) et moi, je me suis demandée comment j’allais pouvoir pondre un texte qui ne ressemble pas à un de ces discours d’enterrement où l’on sait pertinemment que l’orateur s’est creusé l’esprit pour faire remonter à la surface tous les côtés positifs de la vie et de la personnalité du mort afin de masquer toutes les petits défauts, les infidélités, les manigances, les mésententes familiales ou conjugales, les dettes, les dépendances à certaines substances illicites, et j’en passe…

Mais si je dois être tout à fait honnête avec vous, chers lecteurs et chères lectrices, je dois avouer que j’ai du mal à trouver chez Raphaël que ce soit dans sa manière de travailler ou dans sa personnalité quelque chose qui m’a déplu, ou dérangé. »

« Je pense sincèrement que les ressources de M. Noir sont sans fin. Il a un don indéniable pour le travail avec les gens. Il les écoute, les cerne et les aide à prendre confiance, mais également à prendre conscience de leur  » personnage scénique « , afin de l’accepter et de le renforcer. Il est excellent musicien (ça aide pas mal). Il sait donc donner des conseils sur des directions musicales à emprunter sur un morceau, sur des ambiances à proposer sur un autre ou des arrangements à remanier sur un troisième. Il a le sens du spectacle qu’il soit comique, dramatique, érotique ou ésotérique (je vous dis, il sait tout faire) et il est capable de zoomer du détail à l’ensemble ou inversement afin que la qualité de la performance augmente drastiquement.
Je tiens non seulement à saluer son professionnalisme, mais également son courage. Il a, en effet, réussi à convaincre mon bourru de frère de porter une chemise rose à frou-frou et mon bassiste de détendre la sangle de sa basse, afin qu’elle ne lui arrive plus sous le menton, mais sous la ceinture, ce qui relève de l’exploit.
Tout ça pour dire que j’ai eu un réel plaisir à travailler avec Raphaël et je me réjouis de renouveler ceci dans un avenir proche.
Seule ombre au tableau de ce grand palmarès : M. Noir n’a pas été foutu de me faire une seule fois à manger. J’attends donc l’invitation encore à ce jour… »

Olivia Pedroli – 2007

Most Recent Projects
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search